C’est un départ matinal et nous prenons le petit déjeuner dans la voiture en nous rendant au point de départ de la rando. Ce sera toujours ça de gagné pour ce soir, car vu le kilométrage qui nous attend déjà (environ 33km), ce n’est pas la peine de s’en rajouter 2 de plus!

Cette rando au Laguna Toro se fait d’ailleurs habituellement sur 2 jours, car il y a un point de camping lorsqu’on arrive à la laguna et lorsqu’on est équipé en tente et autre matériel, on peut y passer la nuit. Pour nous, ce sera un aller retour dans la journée, car demain nous quitterons El Chalten.

Il a fallu hier prévenir le bureau du Parc des Glaciers de notre présence sur la rando, et il faudra également leur signaler notre retour.DSC_0301 DSC_0302

Nous traversons des zones humides, sortes de prairies vertes spongieuses dans lesquelles nos runnings s’enfoncent allègrement! Je choisis finalement l’option d’avancer franchement plutôt que de chercher des appuis en essayant de me maintenir en même temps en équilibre et risquer une chute de toute ma personne. C’est un peu désagréable d’avoir les pieds trempés, mais on s’y habitue !

Nous arrivons au bout de 4h47 de marche au terme de la rando. Nous allons voir la laguna Toro qui est marron et pas très jolie, malgré la faim qui nous tiraille l’estomac. C’est un peu normal, on vient de parcourir 17 kilomètres et ce n’était pas facile comme terrain !laguna toro aller

Nous pique-niquons dans l’aire de camping sous les arbres, en nous disant que c’est le bout du monde, et que ça doit être sympa de dormir là !

Puis, nous repartons avec Jean-Phi, prenant un peu d’avance sur nos deux co-randonneurs qui souhaitent se reposer un peu plus. Ils ont tôt fait de nous rattraper car nous nous sommes pas mal arrêtés en chemin pour prendre des photos. DSC_0382 DSC_0386

Le retour nous semble beaucoup moins facile que l’aller, et pourtant, ça monte moins ( 481 m de D+ au retour contre 765 m de D+ à l’aller) …

Nous prenons l’air en tous cas ! Certaines fois, il nous est presque impossible de mettre un pied devant l’autre tellement les rafales de vent sont violentes. C’est grisant, mais on en a tous plein les bottes, enfin façon de parler, plutôt plein les runnings 😉 !

On arrive à la voiture 4 h12 plus tard, une opération lavage s’avère indispensable!DSC_0330laguna toro retour

Bilan de la journée: 9 heures de rando

33km 700 parcourus

D+ 1246 mètres

 

 

Publicités