Je suis une grande spécialiste de l’arrêt prolongé entre mes périodes d’entraînement pour un évènement sportif de course à pied… Et comme mes participations aux courses sont désormais rares (une ou 2 prise de dossard par an), je passe plus de temps en arrêt prolongé qu’en entraînement.

J’ai beau savoir qu’ il faudrait mieux au contraire m’entretenir régulièrement et garder la forme (et peut-être perdre les formes 😉 ) par des sorties bi hebdomadaires au moins,   surtout en dehors d’une période de blessure, rien n’y fait… je suis une coureuse paresseuse!

Alors quand je m’y remets, souvent avec la venue du Printemps, et la météo qui sourit de nouveau, et bien… c’est loin d’être si rigolo!

J’ai donc eu cette idée en courant de livrer mes astuces et de raconter comment grâce à elles, j’ai enfin réussi à retrouver des sensations agréables.

Ce n’est pas si difficile! Juste un peu de volonté et du bon sens, et aussi de bonne humeur 😉 !

  1. je choisis des vêtements adaptés à la température extérieure  et dans lesquels je me sens bien à l’aise.
  2. j’ai des chaussures qui me vont bien
  3. je ne vais pas courir s’il y a de l’orage car je n’ai aucune envie de me mettre en danger
  4. au début de la séance, je ne pars pas à fond, car je risque de le payer ensuite
  5. si mon parcours comporte des côtes, je compose. Si ça passe tant mieux, sinon je la monte en marchant, et j’essayerai de la monter en courant la prochaine fois
  6. je travaille l’endurance pour faire avant tout baisser le rythme cardiaque
  7. je ne me décourage pas si en chargeant ma séance sur garmin connect, mon rythme cardiaque n’a pas baissé depuis la dernière fois, la condition se gagne plus difficilement qu’elle ne se perd!
  8. je ne me compare pas avec d’autres coureurs, bien sûr, j’en admire beaucoup, mais il ne faut pas croire que c’est inné chez eux, je suis sûre qu’ils en bavent aussi pour en arriver où ils sont!
  9. je me mets des petits objectifs dans la séance, et j’essaye de les remplir
  10. dans une semaine, j’essaye de ne pas faire uniquement de la course à pied, mais de varier: randonnée, ski,…
  11. pendant la sortie, je ne pense qu’à des choses positives
  12. je libère mes oreilles et sans musique, je me réjouis de tous les bruits de la nature
  13. je regarde autour de moi et cherche toujours les distractions qui ne manquent pas quand on sait regarder
  14. je n’oublie jamais que j’ai cette chance inouïe d’être en bonne santé et de pouvoir courir
  15. Je pense – à la douche qui m’attend à la fin de la sortie

-aux petits chocolats que je vais pouvoir manger parce que j’aurais bien éliminé

-au petit veau du pré voisin qui la dernière fois est venu me flairer la main 😉

Publicités